Grenoble Poker Pontois
Winamax
Discussions générales, parties online, retours d'expérience, etc.

Modérateur : GP Team

#56404
Septembre : Une petite alerte

Septembre démarre dans la continuité de l'été puisque je gagne un 5€ sur PMU pour 150€ de gains, et surtout je finis 4ème sur Wina d'un tournoi regroupant pas moins de 3432 joueurs !!! De quoi mettre un énorme coup de boost à la Bankroll hein !!! Alors oui mais non plus... Parce qu'il s'agit du Freeroll Aluminium... Donc je ne prends que 140€ (c'est déjà ça hein), mais pour le brag, il fallait que j'en parle.
Et là, vous vous dîtes "Ouais, tu as quand même dû run comme un cochon pour arriver à ce résultat." Et bien pas du tout figurez-vous. J'ai notamment réussi ce résultat grâce à ma première table, sur laquelle j'ai allègrement marché. C'est bien simple, je n'ai pas perdu un coup pendant les 10-12 premiers niveaux. Littéralement !! Alors que le stack de départ est de 3000 jetons, j'en avais quasiment 24000 après ces premiers niveaux :shock: :shock: :shock:

Là encore, vous pourriez penser que j'ai été insolent de réussite. Mais toujours pas. Tout ce grind a été fait sans le moindre showdown, uniquement grâce à une lecture au laser, un profilage précis, une attention de tous les instants. Ce qui m'a permis de me rendre compte à quel point chacun de mes adversaires à table avait un point commun : une propension à ne pas défendre leurs blinds. Du tout. J'ai donc commencé à les relancer sans relâche. De toutes les positions, quelle que soit ma main. Je crois que je n'ai jamais autant été respecté.

Hein ? Oui, ok...

Ils étaient tous absents... Et quand je dis tous, ce n'est pas "il y avait 5 ou 6 mecs sit-out et on s'est partagés les blinds". Non non. TOUS !! Les 7 autres !! Et la table n'a jamais cassé :D

Alors certes, avoir 24000 jetons quand il y en a environ 10 millions en jeu ne garantit rien. Mais ça aide :)

Malheureusement, la suite de ce mois de septembre sera un peu moins bonne. Rien de catastrophique, mais moins bonne. Voici ce que cela donne

Image

Image

Rien de catastrophique bien évidemment (au contraire), mais rien de faramineux non plus.

Mais contrairement à mon passage compliqué du printemps, je suis beaucoup moins inquiet. Et c'est le deuxième bienfait de mon gros break pris en juin-juillet. Il m'a permis de bien déceler certaines failles dans mon jeu, et surtout dans mon approche mentale et pratique du jeu. Et en ce mois de septembre, j'ai la lucidité (et je pense l'honnêteté) de me rendre compte que je suis toujours dans le vrai. Tout d'abord j'ai conservé mon approche en termes de volume (je me limite à 12 tournois), de choix des tournois (quelques gros fields mais une majorité de petits/moyens).
Et les quelques reviews de tournois que je fais me confirment que mon jeu est en place. Il n'y a pas de spews, je n'ai rien balancé, et n'ai pas pris de risques inconsidérés.

Il n'en reste pas moins que je ressens une petite frustration car j'ai l'impression d'avoir progressé, d'être super à l'aise aux tables, mais il me manque le petit quelque chose pour que ça décolle réellement. Et c'est là que j'ai eu la bonne idée d'aller piocher dans mes expériences passées, et notamment ma carrière de joueur de bad (la mention à mon passé de sportif de "haut-niveau dans mon préambule n'était pas que pour le brag :) )

Il y a environ 10kg de cela, alors que j'étais encore jeune, fougueux et chevelu, j'ai vécu un peu la même chose dans le badminton.
Cela faisait maintenant 3 ans que j'avais intégré le club de Lille (le club phare du nord de la France à l'époque) et que je m'entraînais avec le groupe "Elite". J'étais aux environs de la 100ème place française, et j'étais prêt à passer un cap. Je m'entraînais comme un fou (4 à 5 séances par semaine), physiquement j'étais au top, je progressais techniquement (mon gros défaut) et j'avais également énormément acquis de bases tactiques. Bref, j'allais tout défoncer.

Sauf que je ne gagnais pas un match en compétition...

La saison précédente, je réussissais régulièrement à me hisser en 1/8ème ou 1/4 de finale des tournois de 2ème série. Et là, pendant 6 mois, je ne sortais plus des phases de poules... Plus je m'entraînais, moins je gagnais. J'avais la sensation de n'avoir jamais été aussi fort, et je n'en mettais plus un dans le court. Un enfer.

J'ai serré les dents pendant plusieurs mois, mais au mois de mars, je craque. Je vais voir mon entraîneur (un mec qui 3 ans avant, quand je venais d'arriver au club avec mon année de pratique et mes rêves de champion, m'avait dit "Renaud, tu as peut-être le sentiment d'être fort au bad, mais tout ce que tu fais est nul. Tu as des qualités physiques, mentales, mais ce que tu fais avec une raquette et tes pieds est juste nul. Donc, il y a 2 solutions. Soit tu continues comme ça, et tu ne feras jamais rien. Soit tu acceptes de m'écouter et on reprend tout à la base. Tu vas en chier, ce ne sera pas facile, mais tu pourras espérer atteindre un bon, voire très bon, niveau.") et je lui dis que je laisse tomber. Que ça ne sert à rien. Que j'ai voulu croire que je pourrais atteindre un bon niveau, mais qu'il faut que je me rende à l'évidence. Etc. J'étais une serpillière que l'on avait trop essorée et qui n'aspirait qu'à être jetée.
Heureusement pour moi, en plus d'être un super entraîneur, mon "gourou" était également prof de psycho à la fac. Et qu'il a su me remettre debout. En m'expliquant notamment que tout ce que je vivais sur le terrain et ressentais en dehors était normal.
Pour faire court (cela a bien pris 4 pintes de bière), il m'a expliqué que toute progression n'est jamais linéaire. Qu'elle s'accompagne de moments de stagnation, voire de régression, au moins en termes de résultats. Et que j'étais en plein dedans. Oui, j'étais plus fort physiquement. Oui, j'avais beaucoup progressé techniquement. Oui, tactiquement, j'étais beaucoup plus mûr. Et non, je n'avais pas perdu mes qualités mentales. Sauf que toute cette progression, dans tous ces domaines, demande une phase d'adaptation, le temps que tous ces éléments s'imbriquent, s'apprivoisent, et que tout se mette en place.
Il m'a alors dit "Si tu arrêtes maintenant, tu fais une énorme connerie que tu regretteras longtemps. Fais-moi confiance. Continue à bosser autant aux entraînements, sois patient, et ça va venir. Accroche-toi jusqu'à la fin de saison (nous étions au mois de mars), et je te fais le pari que la saison prochaine tu vas tout casser. Et que dans un an, le championnat de France 2ème série (qui avait lieu en février) est pour toi."

Je vous avoue que même si j'étais sceptique (notamment quant à ma capacité à ship ce championnat de France), son discours et la confiance qu'il affichait m'ont fait beaucoup de bien. Et j'ai suivi ses conseils. Je me suis accroché. Certes, je n'ai pas fait d'éclats en fin de saison, mais au moins je gagnais quelques matchs. Et la saison suivante a juste été énorme. J'ai gagné 6 des 7 tournois auxquels j'ai participé (j'ai perdu en finale le 7ème), et suis arrivé aux "France" remonté comme un coucou. Bon, sa prédiction ne s'est pas réalisée puisque j'ai perdu en finale (me suis retrouvé à 2 points de la victoire dans les 2ème et 3ème set mais mon adversaire a été plus fort que moi sur ces points-là), mais c'était un résultat déjà magnifique. Et le départ d'une "carrière" pas exceptionnelle, mais plus qu'honorable.

Pour en revenir au poker, j'avais l'impression d'être exactement dans cette même situation. Celle d'être bien meilleur, de comprendre 99% de ce qu'il se passe aux tables, mais de stagner (à défaut de régresser) dans mes résultats. Et je commençais à en ressentir une certaine frustration. Heureusement, j'ai réussi à ressortir ce discours de ma "boîte à outils", et me persuader que si je continuais à suivre mon plan, mon organisation, et à faire preuve de patience, cela allait finir par "tomber".

La question est juste de savoir jusqu'à quand je vais devoir attendre...
Avatar du membre
par renard
#56406
Chimaybleue a écrit :La question est juste de savoir jusqu'à quand je vais devoir attendre...


Gros cliffhanger sur la fin, j'aime !

:bounce: Vivement la suite et merci pour ce partage. :study:
#56408
Octobre - Novembre (et un peu Décembre du coup...) : On roule pas encore sur l'or, mais on run comme Fedor

Petite précision d'entrée : octobre ne sera qu'un demi-mois en termes de volume, la faute à une obscure semaine de fiesta entre potes, suivie d'une semaine de "repos" avec mon fils.

Octobre ne déroge pas à la règle de ces derniers temps. Je joue plutôt bien, je vais au bout de 2 petits tournois, fais le HU d'un autre, et je fais plusieurs deep-runs sur des tournois moyens/gros, mais je ne concrétise pas en termes de gains de manière conséquente.

Je fais notamment 11ème sur un Tomahawk, et une "belle" 24ème place sur l'Xtra. Mais au final, rien de juteux. Heureusement, j'ai toujours le discours de mon ancien coach en tête. Et je reste persuadé que ça va venir. Et surtout, j'arrive à gérer la frustration, je continue de me faire plaisir en jouant. Le "mini-break" m'a également fait du bien, passer du temps avec les potes et mon fils. Je suis bien dans ma tête, j'ai également un projet annexe en préparation qui me permet de me projeter vers des horizons nouveaux de manière positive.

Bref, si mes gains au poker ne paient pas toutes les factures (ce qui de toutes façons n'était pas le but premier de cette reprise du poker), tout va bien. Je suis serein, la Bankroll monte doucement mais sûrement, la vie est plutôt pas mal.

Et après tout, si cette "perf" ne vient pas, ce n'est pas dramatique.

Et finalement, si les résultats d'octobre ne sont pas mirifiques de manière brute (la faute à un volume restreint), ils sont plutôt bons en termes de rentabilité.

Image

Image

Novembre arrive, et je reste sur les mêmes bases. Plusieurs petits résultats solides. Puis je joue le Deep-Run (un 10€ sur Wina très deep car les niveaux sont de 12, 15 puis 20 minutes). Ce tournoi est long (du coup), mais très sympa à jouer. Et je le joue bien. J'arrive en "demi-finale" dans le top 3, j'ai 70bb, tout se passe bien. Nous ne sommes plus que 12, et après avoir relancé en MP avec pp4, et payé le 3Bet de la BB, un nit absolu qui est 2ème en jetons, je trouve le flop parfait : 842r. Et là, comme dans un rêve, BB overbet shove et montre KK. Je prends alors le chip-lead avec 70% de plus que le second. Si rien n'est encore assuré évidemment, les 880€ de la gagne sont plus qu'envisageables.

Hein ? Oui ben ça va, je l'ai vu le K à la river... On a pris 56 balles, c'est bien déjà...

J'avoue que cette rivière m'a un peu fait mal aux dents... Mais je décide de rester calme. Cent fois sur le métier, toussa toussa. J'y retourne donc dès le lendemain. Et comme je fais bien !!!

Session du soir, je suis en forme, remis de ma déception de la veille.

Et BOUM !!! "La Fièvre", je suis sur un nuage, tout rentre, aucun bad-beat, je suis toujours du bon côté du cold deck. Le rêve !! Nous nous retrouvons à 3 left, avec des stacks équivalents, et nous convenons d'un deal qui nous permet de prendre 5500 chacun !! C'est parfait !!

:happy: :happy: :happy: :banana: :banana: :banana:

Nan, j'déconne :)

J'ai juste fini 3ème d'un 2€ pour 110€ :)

Et j'ai même une petite semaine un peu compliquée. Rien de dramatique, je suis toujours bien dans mes baskets, mais ça ne se passe pas bien. Rien de très grave cependant.

Dans le même temps, la Top Shark Academy a démarré sur Winamax. Alors, je vous arrête de suite, je ne m'enflamme pas à ce sujet. Je n'ai strictement aucune chance de devenir le prochain Top Shark. Et même si l'expérience de juste intégrer l'académie doit être sympa à vivre, je suis convaincu que je n'y arriverai pas. Notamment à cause du format de qualification et plus spécifiquement celui du Stade 4, qui voit les 32 derniers joueurs s'affronter sur 2 tournois en Shoot-out et 2 tournois de HU. Et Micky par exemple pourrait vous confirmer que ces formats (notamment le HU) sont très loin d'être ma spécialité :D

Il n'empêche que le Stade 1 de ces qualifications est un tournoi classique Deepstack à 5€, regroupant suivant les soirs entre 450 et 600 joueurs, et que je décide d'en jouer quelques-uns.
Alors, ne me posez pas la question, je n'ai strictement aucune idée du pourquoi du comment. Mais ces tournois ont manifestement été "créés" pour moi. Depuis le 13 novembre, j'en ai joué 8. Pour 5 ITM.
Dit comme ça, c'est bien, mais pas forcément super impressionnant.
Sauf que sur ces 5 ITM, il y a une 4ème place (pour 187€) et une 3ème place (pour 289€). Ce qui est toujours mieux qu'une grande claque dans la gueule !!
Mais, car il y a un mais, il y a mieux. A ces deux places d'honneur, il faut ajouter une victoire !! Devant 618 joueurs, pour un gain de 624€ !!

Quand je vous disais qu'ils étaient faits pour moi ces tournois !!!

Autant vous dire que ces résultats me font un bien fou au moral. Parce que c'est bien beau de se dire que ça va arriver, à force de tourner autour, je commençais à avoir le vertige. Ils ont même réussi à me faire oublier la frustration de 3 deep-runs sur le 5 Majeur (tournoi à 5€ avec à chaque fois environ 1400 joueurs) qui se termineront entre la 21ème et la 35ème place.

Par ailleurs, j'ai réussi quelques petits résultats qui font que ce mois de novembre est excellent en termes de résultats globaux.

Et comme nous ne sommes que tout début décembre, et parce que je suis un mec sympa, je vous offre les 2 premiers jours de décembre, c'est cadeau, ça m'fait plaisir.

Parce qu'ils ont été également plutôt bons :)

Tout commence donc ce jeudi. Je lance une session normale en milieu d'après-midi. Avec notamment un 5€ sur Wina, avec une dotation garantie de 1000€. Il y a environ 250-300 joueurs attendus. Sauf que cet après-midi là, Wina connait un petit bug. Pas long, moins de 5 minutes. Qui n'affecte que quelques tournois. Dont ce fameux 1000€ garantis. Rien de particulier. Si ce n'est qu'apparemment le bug a fait que les tournois ont disparu du lobby, empêchant d'autres joueurs de s'inscrire. Nous nous sommes retrouvés à 31 pour ce tournoi, mais avec une garantie inchangée. Et donc des gains "énormes". 5 places payées, le 5ème touchant 70€, le vainqueur 400€. Et j'ai réussi, au prix, soyons honnête, d'une réussite insolente en late-game (et par la grâce de mes camarades qui ont fait totalement n'importe quoi à partir du moment où nous nous sommes retrouvés ITM), à finir 2nd pour 250€ de gains. Et comme, dans le même temps, j'ai également fait 2ème d'un 5€ PLO à 50 joueurs, pour 50€ de gains, ce ne fut pas une mauvaise session :)

Et le lendemain a été quasiment du même acabit, puisque je ferai 4ème d'un 2€ Wina (pour 50€), et je shiperai un 10€ à 70 joueurs sur PMU, pour 200€ de gains :)

Bref, ce fut de très loin mon meilleur mois de cette année (c'est toujours bien quand il arrive à la "fin", ça valide la progression et ça donne des perspectives sympas), voyez plutôt

Image

Image



Voilà, ainsi se termine cette année de grind en MTT. Il est fort possible que je vous fasse un dernier post en forme de bilan/perspectives. Mais pour cela, vous avez peut-être des questions à me poser, des sujets que vous souhaiteriez que j'aborde, etc. Donc n'hésitez pas à m'en faire part, et j'en tiendrai compte.


J'en profite maintenant pour vous remercier plus que chaleureusement pour tous les messages très sympas que vous avez laissés tout au long du thread. J'espère que vous avez apprécié ce "petit" retour en arrière sur mon année, que ce soit sur la forme et/ou sur le fond.

Sachez que j'ai pris énormément de plaisir à l'écrire. Et qu'au delà de ce plaisir, ce travail m'a également permis de me replonger dans mes réflexions, dans mon approche. Non seulement je pense que ce n'est pas totalement étranger à mes bons résultats de cette fin novembre, mais je suis surtout convaincu que ce travail va m'aider pour la suite.

Et comme en plus cela a déjà permis des échanges plus qu'intéressants sur un certain nombre de sujets (et je suis persuadé -et j'espère- que d'autres sont à venir), c'est maintenant à moi de vous remercier pour tout ça !!

Car il n'y a pas de secret, c'est grâce aux échanges que nous progressons tous, et pas chacun dans notre coin.

Des bises
par Jeebe
#56412
Super initiative ce topic

Un grand merci pour le récit de cette année! En plus d'être agréable à lire, je pense que de nombreux joueurs se reconnaissent notamment sur les swings émotionnels que nous font vivre ce jeu (tu m'a d'ailleurs bien fait rire à de nombreuses reprises).

Bravo à toi pour cette année! Ça n'est pas facile de repartir de tout en bas, notamment pour ceux qui ont eu la chance de jouer un peu plus haut. Et la manière dont tu t'es attaqué à ce challenge, l'envie et la rigueur que tu y a mis, ba c'est très fort!! Ça dénote d'une force mentale qui n'est pas donnée à tous le monde. Tes bons résultats de cette fin d'année sont la récompense de ce travail et c'est amplement mérité IMO.

Bonne chance pour la suite

Maintenant que la bankroll à pris des couleurs, quels type de tournoi fait-tu dans tes sessions, y intègre-tu davantage de 10e par exemple, notamment ceux avec des fiels "abordables"?
#56418
Jeebe a écrit :Maintenant que la bankroll à pris des couleurs, quels type de tournoi fait-tu dans tes sessions, y intègre-tu davantage de 10e par exemple, notamment ceux avec des fiels "abordables"?


J'ai toujours suivi (à partir du moment où ma BR a atteint les 200€) le même BRM (=BankRoll Management, à savoir gestion de BankRoll pour les non geeks/bilingues) avec deux points que je respecte scrupuleusement :
- La règle des 100 buy-ins : je m'autorisais à "monter de limite", donc à jouer des tournois plus chers, à partir du moment où ma BR était 100 fois supérieure au buy-in du tournoi. J'ai donc commencé les 5€ (hors qualification) à partir des 500€ de BR, les 10€ à partir de 1000€, etc.

- La règle des 5% : ma session de tournois ne doit pas me coûter plus de 5% de ma BR. Exemple : ma BR est à 1300€, je peux donc jouer des tournois à 10€. Mais je ne joue pas 12 tournois à 10€. Je limite le total de mes inscriptions sur une session à 65€ maximum. Dans les faits, il n'y a jamais 12 tournois à 10€ sur une période de 2h (sauf à jouer sur 4 ou 5 sites différents, ce que je ne fais pas), donc ce n'est pas trop un problème. Cela peut néanmoins le devenir quand on est juste au-dessus d'une limite.

Ce sont des règles assez communes. La première a pour but de ne jamais se retrouver en situation de broke. Elle me semble être très importante à suivre, même si bien évidemment chacun peut l'adapter. Certains préfèrent suivre un BRM plus agressif (en montant de limite à partir de 80 buy-ins par exemple), ou l'adaptent pour ce qui est de redescendre (ils commencent à jouer des tournois à 10€ à partir de 1000€ de BR, mais ne les retirent pas s'ils descendent à 950€, en se fixant 900€ ou 850€ comme limite basse).

La seconde a un aspect plus psychologique. Tant que l'on respecte la première règle, rien n'empêche d'avoir des sessions qui représentent 10% de sa BR. Si on a la discipline de redescendre dès qu'on passe sous la barre des 100 buy-ins, il n'y a aucun risque de se broke.
Par contre, quand on enchaîne 2 ou 3 sessions blanches (sans aucun ITM), et croyez-moi, ça arrive, et qu'on se retrouve à perdre d'un coup 25-30% de sa BR, ça fait très mal aux dents.

Personnellement, 5% par session est la limite de ce que je suis capable d'endurer en cas de mauvaise passe. Et c'est vraiment le grand maximum. Maintenant que ma BR a dépassé les 2000€, je tourne plus autour des 3%.
Concrètement, j'inclus donc 1 tournoi à 20€ (parfois 2, mais c'est vraiment rare) dans ma session, et je panache le reste en fonction de l'offre, et de mes envies du moment.

Il est possible que certains d'entre vous trouvent ce BRM trop sage, et pas optimal en termes de progression. Ce qui est tout à fait possible. Il se trouve qu'il me convient parfaitement en termes d'équilibre et de sérénité.

Le conseil que je peux donner à ce sujet reste de partir sur un BRM sage, quitte à le loosifier si vous sentez que vous êtes capable de supporter une variance plus importante. Le tout est d'être suffisamment honnête avec soi-même pour ne pas déroger au plan que l'on s'est fixé, quel qu'il soit.

Bien évidemment, tout ceci ne concerne qu'un BRM dans le cadre d'une pratique régulière, avec l'envie de monter une BR de manière construite, patiente et sur la durée. Dans le cadre d'une pratique plus récréative, et sur des montants qui n'impactent pas le niveau de vie, on s'en fout un peu :)
Allez se faire un tournoi à 100 balles, même si on a une BR de 500€, pour le kiff et parce que de toutes façons le poker n'est qu'un loisir comme un autre, aucun souci :)
#56419
Leprechaun a écrit :Tu as un cumul des résultats sur un an ?


Absolument.

J'ai prévu d'inclure ces résultats cumulés dans le post "bilan". D'autant plus que j'aurai des questions à vous poser à partir de ces résultats, et suite à des sujets abordés précédemment dans le thread.
par Jeebe
#56420
Oui le BR Management que tu donne est rigoureux, il est rassurant et permet aux joueurs gagnants de monter tranquillement tout en préservant son capital des périodes de bad run. Il vaut mieux un BRM trop strict que trop loose c'est évident. De toute façon l'essentiel est que chacun trouve une organisation dans laquelle il se sente bien.

J'ai peu de temps pour jouer online en ce moment, je ne joue pas de manière régulière. Mais à titre personnel, j'ai une approche du BRM flexible suivant: le type de tournoi, le volume de ma session et mon état de forme. Je m'explique: Je m'appuie sur la règle des 100 buy-in. Ensuite, il m'arrive de dévier de cette règle et je jouer des tournois jusqu'à 2% de ma BK max, en fonction de plusieurs critères:

La taille des fiels (inférieur à 200 joueurs), si je lance peu de tables (genre session de 4 tournois), si la structure est plus lente (moins de variance), et très important, mon état de forme/fatigue (est-ce que je joue mon A-game ce soir?) Bien sûr dans ma session, la majorité de mes tournois représentent 1% de ma BK et parfois moins pour "lisser ma session", et j'incorpore des tournois légèrement "hors BK" mais qui génère moins de variance et que j'estime être profitable.

C'est un bon compromis pour moi et j'y suis venu après des années de pratique et de réflexion sur la façon de choisir son bankroll management, en clair je sais oû je vais et je préconise ton approche pour quelqu'un qui n'a pas ces certitudes.
Avatar du membre
par prop38
#56427
que le temps passe vite....

merci
Grenoble Poker Pontois
Winamax